Les personnages célèbres

Même si la commune de Mazières n'est ni très grande, ni très connue, elle a donné naissance et accueilli plusieurs personnages importants.

Léopold Goirand (1845 – 1926)

Homme politique, né à Melle le 7 janvier 1845.

Candidat républicain aux élections législatives il est élu député des Deux-Sèvres de 1887 à 1998. Le 9 juillet 1894, il dépose une proposition de loi ayant pour objet d'assurer à la femme mariée la libre disposition des fruits de son travail.

De 1906 à 1920 il est élu Sénateur des Deux-Sèvres.

Battu aux élections de 1920, il partagera alors sa vie entre le 1er arrondissement de Paris, dont il est maire depuis 1907, et sa propriété du Petit Chêne à Mazières-en-Gâtine, achetée en 1890, jusqu'à sa mort, en 1926 à Paris.

Il est par ailleurs le fondateur de La Gazette du Palais et publia de nombreuses œuvres à caractère juridique.

René Verriet de Litardière (1888 - 1957)
René Verriet de Litardière
R. Verriet de Litardière

Botaniste reconnu au niveau international, il est né à Mazières-en-Gâtine le 24 juin 1888.

Il soutient sa thèse de doctorat ès sciences à Paris le 10 décembre 1921 et accède, en 1931, au poste de directeur de l’Institut de botanique de la faculté des sciences de Grenoble (1931-1954). Il est, à partir de 1946, membre correspondant de l’Institut.

Son œuvre est considérable et, par ailleurs, il a constitué un herbier monumental, collection privée la plus volumineuse d’Europe (30 000 planches, deux tonnes et demi de matériels…). Il est aujourd'hui au « Conservatoire et jardin botanique » de la ville de Genève afin qu’il puisse être accessible à tous les spécialistes.

Roger Thabault (1895-1979)
Roger Thabault
R. Thabault

Né le 20 mai 1895 et après un parcours scolaire qui l’a conduit de l’Ecole de garçons de Mazières-en-Gâtine à l'École normale supérieure de Saint-Cloud, il enseigne à l'école normale de Parthenay, devient en 1923 inspecteur primaire à Montluçon puis est nommé directeur de l'Enseignement primaire européen et israélite au Maroc en 1929.

À la Libération, il est nommé inspecteur d'académie à Bordeaux, puis occupe au Maroc le poste de directeur général de l'Enseignement de 1945 à 1955. De retour en France, il remplit au ministère de l'Éducation nationale jusqu'à sa retraite en 1965 les fonctions d'inspecteur général.

Il est l'auteur de plusieurs manuels scolaires, de nombreux rapports et études, mais son œuvre la plus remarquable est une monographie sur Mazières-en-Gâtine, " Mon Village : ses hommes, ses routes, son école ". Cet ouvrage a immédiatement été considéré par les historiens comme un modèle du genre et demeure aujourd'hui encore un ouvrage de référence et d'études.

Aujourd'hui, le collège de Mazières-en-Gâtine porte son nom.

Serge Clément

Artiste, né à Mazières-en-Gâtine le 19 mai 1933 Serge Clement rentrera à l’École des Arts Appliqués à Paris.

Il effectue sa première exposition « en solo » en 1960. Depuis il a eu d’innombrables exposi-tions à Paris, en Italie et aux Etats Unis.
Entre 1960 et 1970, Serge Clement a remporté à plusieurs reprises le prix de « la Ville de Paris ».

Aujourd'hui, établi aux États-Unis, il expose régulièrement avec sa compagne Maria Kamena dans les galeries New-Yorkaises.

Site de référence : https://www.clementkamena.com/

Charles Eusèbe de Tusseau (1807 – 1863)

Propriétaire du château du Petit Chêne en 1832, il y installa la 1ère ferme école du département des Deux-Sèvres. Dès la première année, 17 élèves de 16 à 18 ans y sont accueillis sous sa direction.

L'enseignement pratique de qualité qui y est distribué contribue au progrès de l'agriculture en Gâtine. L'établissement fermera en 1864.